Icone English English | Icone Français Français
Le Voyageur Galactique






le site du grand ordre de la serviette (GOS)

la boutique du Grand Ordre de la Serviette (GOS)

Nos autres sites :

Le site du Grand Ordre de la Serviette

Cinéma de Rien : le cinéma et la TV britannique

Sites amis :

Webmarketing42 : SEO, SEA, web analytics,...

Lou Alex Sand, conseil en image Paris

> Douglas Adams, une biographie par MJ Simpson (Bragelonne)



Après la parution de Pas de panique de Neil Gaiman et de Fonds de tiroir chez Folio SF, voici un troisième ouvrage que les fans Français de Douglas Adams et H2G2 auraient tort de rater s'ils veulent mieux comprendre cet auteur mythique.

Mais d'abord quelques mots sur l'auteur de la biographie, MJ Simpson. MJ est un des fans historiques de H2G2 et sûrement l'un des plus actifs avec Kevin Davies.
Si Kevin est intervenu dans pratiquement toutes les incarnations du H2G2 (allant jusqu'à prendre en charge la direction artistique du fabuleux Guide illustré en images de synthèse publié en 1994), MJ est probablement l'être humain qui a le plus écrit sur H2G2 et Douglas Adams.

MJ Simpson a fait ses armes au sein du fan club international ZZ9 Plural Z Alpha dont il a été au fil des années l'un des principaux rédacteurs et archivistes. Il a rédigé un Pocket Essentials (l'équivalent d'un Que-sais-je) sur H2G2 publié en 2001. A la mort de Douglas Adams, l'intérêt des éditeurs pour le créateur du Guide a encore grandi. Il a alors mis à jour le texte de "pas de panique" (Neil Gaiman), joué le rôle de conseiller pour le choix des textes à insérer dans "Fonds de tiroir" et enfin s'est mis à l'écriture d'une biographie sur Douglas Adams. La biographie en question sera publiée en 2003 quelques mois avant une autre biographie signée Nick Webb et qualifiée d'officielle (cette dernière, moins rigoureuse et plus personnelle - Nick était son premier éditeur et un ami de Douglas Adams - vaut également d'être lue - elle fournit notamment des détails très précis et inédits sur la famille de l'auteur - mais ne sera sûrement jamais traduite en français).

Mais plus qu'un fan, MJ Simpson se veut tout d'abord journaliste (il a travaillé poru le magazine anglais SFX et s'est spécialisé dans la SF et le cinéma bis). Une nuance importante qui donne le ton de ses écrits. MJ se veut rigoureux et impartial.

"Douglas Adams, une biographie" n'est donc pas une ode à Douglas Adams. MJ s'attache à donner un aperçu complet du grand bonhomme, contradictions et défauts y compris. Et faits à l'appui! Difficile du coup pour les fans de pas se sentir un peu agressés parfois par l'obstination de MJ à vouloir tout démonter. L'ouverture du livre en est une bonne illustration. Dès l'épilogue, MJ démonte le mythe de la première séance de dédicace de Douglas Adams, donnée le 13 octobre1979 au magasin Londonien "Forbidden Planet". Selon Douglas, cette séance de dédicaces, dont la file d'attente aurait gênée la circulation dans le quartier, aurait été la première occasion pour lui de voir à quel point il était devenu célèbre. MJ montre que Douglas Adams adorait raconter des histoires, et que cette histoire (comme bien d'autres qu'il racontera plus tard) était un peu trop belle.

la biographie de MJ Simpson sur Douglas Adams


Parfois, l'excès de détails agace, comme l'obsession de MJ à vouloir démontrer qu'il connaît tout et qu'il a tout compris. Et il ne convainc pas toujours. Comme dans sa postface où justement après avoir prévenu les attaques que pouvaient engendrer ses "doutes" sur les histoires de Douglas Adams, il cite une lettre qui serait la preuve que Douglas a eu pour la première fois l'idée du Guide du Voyageur Galactique, non pas allongé seul et saoûl dans un champ autrichien en 1971 (l'une de ses histoires les plus connues) mais deux ans plus tard sur un rocher en Grèce après avoir fait l'amour à une Néerlandaise! C'est un peu tiré par les cheveux. Douglas Adams a pu y penser pour la première fois en 1971, mettre l'idée de côté, et la ressortir deux ans plus tard... cette fois-ci en présence de témoins.

Pourtant, on peut apprécier le travail fait par MJ pour justement les mêmes raisons ou presque. Sa biographie est extrêmement bien détaillée et soulève un certain nombre de voiles - et souvent avec raison. C'est le premier ouvrage à vraiment faire le point sur la vie de Douglas Adams et à en donner un aperçu global (rappelons que l'ouvrage de Neil Gaiman s'intéresse surtout à la période H2G2).

Ce livre est donc un must pour les fans et pour tous ceux qui veulent découvrir un personnage attachant et complexe. Et c'est une énorme chance qu'il soit disponible en Français. Notons que les éditions Bragelonne ont fait un beau boulot d'édition. La traductrice a rajouté de précieuses notes sur le système télé et radio britannique, ainsi que sur le système éducatif plus un Guide des références Outre-manche. Seuls regrets (mais pas très importants) : la bio fait référence au "Guide Galactique" et reprend les noms des personnages inventés par Bonnefoy... qui viennent d'être supprimés par mes soins dans les nouvelles versions du Guide Galactiqeu (rebaptisé H2G2) publiées chez Folio SF. En outre, les liens Internet à la fin de l'ouvrage n'ont pas été mise à jour.

A noter pour conclure que depuis la parution de cet ouvrage, MJ Simspon a décidé d'arrêter d'écrire sur Douglas Adams et H2G2. Pour des raisons personnelles et professionnelles. Son dernier coup d'éclat aura été une critique assassine du film adapté de H2G2 et publiée sur son site Internet en avril 2005. C'est dommage car nous perdons là un des grands spécialistes de Douglas Adams et une vraie mine d'informations. Ses ouvrages et son travail de documentaliste au sein de ZZ9 lui aura en tout cas attiré la reconnaissance éternelle des vrais fans.

Le mot de la fin revient à Neil Gaiman qui a signé la préface de ce livre : "Voici un livre rempli de faits, parlant de quelqu'un qui ne traitait que de rêves".